Guide

Comment réussir votre médiation

Est-ce bien une médiation qu'il vous faut?

La médiation est destinée à trouver un accord.

Un accord doit être accepté par toutes les parties.

Il faut donc que chaque partie puisse y trouver une certaine satisfaction.

Etes-vous prêt à accorder des satisfactions aux autres parties ?

Ou préférez-vous tenter de les contraindre à faire ce qu’elle ne veulent pas faire ?

Est-il plus important pour vous d’avoir raison ou de parvenir au meilleur résultat économique possible ?

Voulez-vous gagner de l’argent ou en faire perdre à l’autre ?

Médiation facilitative ou évaluative?

Dans la médiation facilitative, le médiateur se borne à faciliter la communication entre les parties pour les aider à trouver par elles-mêmes la solution qui leur convient le mieux. C’est la méthode utilisée par la plupart des médiateurs.

La raison en est simple : c’est ce qui fonctionne le mieux. Si le médiateur doit préconiser une solution, il le fera en fonction des ses valeurs propres qui seront différentes de celles des parties et sa recommendation risquera fort de ne pas leur convenir.

Cependant, il arrive que des parties souhaitent recourir à une médiation évaluative, c’est à dire qu’elles demandent au médiateur de leur proposer une solution. Si c’est le cas, il suffira de nous le demander et nous modifierons en conséquence notre contrat type de médiation.

Ce peut aussi être le cas lorsqu’en fin de médiation les parties se trouvent bloquées. Elles souhaitent que le médiateur les aident à en sortir en leur présentant une recommendation.

Dans ce cas, nous ne vous ferons une proposition que si toutes les parties nous l’ont expressément demandé.

Comment préparer votre médiation?

Selon le médiateur et l’affaire, celui-ci pourra vous demander de préparer des dossiers, des notes, des explications etc. Ne manquez pas de préparer ces documents attentivement.

Si le médiateur ne vous a rien demandé, il y a néanmoins un important travail de préparation à faire.

Il s’agit de vous poser les questions suivantes en y apportant des réponses claires et précises :

  • Qu’est-ce qui importe vraiment pour moi/mon entreprise/mon client ?
  • Qu’est-ce qui importe vraiment pour les autres ?
  • Peut-on imaginer des moyens de satisfaire au mieux ce qui importe vraiment aux deux parties ?
  • Que se passera-t-il pour moi/mon entreprise/mon client s’il n’y a pas d’accord ?
  • Que se passera-t-il pour les autres s’il n’y a pas d’accord ?

Attention, si vous êtes dans une situation contentieuse, ce qui vous importe aujourd’hui peut être très différent de ce qui vous importait au moment des faits ou à celui de l’introduction de la procédure. Concentrez-vous sur ce qui importe aujourd’hui.

L'équipe

Claude Amar

Mon profil

Michèle Weil-Guthmann

Mon profil

Christian Hausmann

Mon profil

Thierry Garby

Mon profil